You are here » home advanced search search results Lycophidion chirioi

Lycophidion chirioi TRAPE, 2021

Can you confirm these amateur observations of Lycophidion chirioi?

Add your own observation of
Lycophidion chirioi »

We have no photos, try to find some by Google images search: Google images

Higher TaxaLamprophiidae, Colubroidea, Caenophidia, Alethinophidia, Serpentes, Squamata (snakes)
Subspecies 
Common Names 
SynonymLycophidion chirioi TRAPE 2021
Lycophidion capense — CHIRIO & INEICH 2006: 48 (pro parte)
Lycophidion depressirostre — CHIRIO & INEICH 2006: 48 (pro parte) (non Lycophidion depressirostre Laurent) 
DistributionCentral African Republic

Type locality: Sangba (7°55’N’, 20°55’E, altitude 595 m) en République Centrafricaine  
Reproduction 
TypesHolotype: MNHN 1997.3606, une femelle. Ancienne collection de Laurent Chirio.
Paratypes: Douze spécimens de République centrafricaine : MNHN 1994.7374, MNHN 1994.7375, MNHN 1994.7376, MNHN 1994.8172, MNHN 1994.8173, MNHN 1994.8174 et MNHN 1996.6755 de Kouki (7°09’N, 17°18’E, altitude 440 m), MNHN 1995.3467, MNHN 1996.6759 et MNHN 1996.6804 de Séko (5°53’N, 21°05’E, altitude 600 m), MNHN 1999.9130 de Manovo (8°28’N, 20°54’E, altitude 450 m) et MNHN 1995.6757 de Ouanda-Djalle (8°54’N, 22°48’E, altitude 622 m), tous de l’ancienne collection de Laurent Chirio. 
DiagnosisDiagnosis: “Une espèce du genre Lycophidion caractérisée par la combinaison de caractères suivante : dorsales sur 17/17/15 rangs, une seule fossette apicale, première supralabiale en contact avec la postnasale, de 171 à 180 ventrales chez les mâles et de 183 à 188 ventrales chez les femelles, de 33 à 38 sous-caudales chez les mâles et de 26 à 30 sous-caudales chez les femelles, museau blanchâtre et un trait blanchâtre plus ou moins complet entre le museau et la région oculaire, écailles dorsales brun foncé à noirâtre à l’exception de leur bord postérieur qui présente un croissant clair hétérogène, son bord antérieur très irrégulier et souvent fragmenté chez les écailles les plus médianes, gorge sombre ou à peine éclaircie, dessous du corps et de la queue sombre à l’exception du rebord libre des écailles ventrales.”

Comparisons: “La présence constante d’une première supralabiale en contact avec la postnasale permet de distinguer L. chirioi sp. nov. de toutes les espèces n’appartenant pas au groupe capense. Dans ce groupe, on distingue facilement L. chirioi sp. nov. de L. meleagre d’Angola qui ne possède que 15 rangs d’écailles dorsale à mi-corps (toujours 17 rangs chez L. chirioi sp. nov.), de L. hellmichi d’Angola et de Namibie qui possède de 199 à 214 ventrales dans les deux sexes (maximum 180 chez les mâles et moins de 190 chez les femelles de L. chirioi sp. nov.), de L. taylori et de L. depressirostre d’Afrique de l’Est qui possèdent seulement respectivement 165 à 184 et 158 à 180 ventrales chez les femelles au lieu de 183 à 188 ventrales chez les femelles de L. chirioi sp. nov. et un patron de coloration différent, de L. multimaculatum d’Afrique centrale au sud de l’équateur qui possède un museau sombre et un patron de coloration dorsale spécifique avec des taches noires et des ponctuations blanches qui n’est jamais observé chez L. chirioi sp. nov., et de L. tchadensis sp. nov. dont le patron de coloration céphalique est différent et dont les mâles possèdent de 180 à 187 ventrales au lieu de 172 à 180 chez L. chirioi sp. nov. (Broadley & Hughes 1993, Broadley 1996).
Lycophidion chirioi sp. nov. diffère de L. c. capense d’Afrique australe par son museau blanc et sa face ventrale sombre alors que c’est l’inverse chez L. c. capense. L. chirioi sp. nov. diffère aussi de L. c. loveridgei des régions côtières de l’Océan Indien par un nombre inférieur de ventrales dans les deux sexes, 172 à 180 chez les mâles et 183 à 188 chez femelles de L. chirioi sp. nov. au lieu de 196 à 201 chez les mâles et de de 204 à 212 chez les femelles de L. c. loveridgei. C’est de L. c. jacksoni que L. chirioi sp. nov est le plus proche à la fois géographiquement et morphologiquement. Toutefois L. chirioi sp. nov. possède en moyenne moins de sous-caudales dans les deux sexes (36,0 chez les mâles et 27,8 chez les femelles de L. chirioi sp. nov. au lieu de 39,0 chez les mâles et 33,2 chez les femelles de L. c. jacksoni), et ne présente jamais chez les adultes la gorge blanche qui est la règle chez les adultes de L. c. jacksoni (Laurent 1968, Broadley & Hughes 1993, Broadley 1996).” (Trape 2021) 
Comment 
EtymologyNamed after Laurent Chirio, collector of the types. 
References
  • Trape, J.-F. 2021. Trois serpents nouveaux du genre Lycophidion Fitzinger, 1843 (Squamata : Lamprophiidae) en Afrique centrale. Bull. Soc. Herp. Fr. 178: 24-37
 
External links  
Is it interesting? Share with others:

As link to this species use URL address:

https://reptile-database.reptarium.cz/species?genus=Lycophidion&species=chirioi

without field 'search_param'. Field 'search_param' is used for browsing search result.



Please submit feedback about this entry to the curator