You are here » home advanced search search results Naja nana

Naja nana COLLET & TRAPE, 2020

Can you confirm these amateur observations of Naja nana?

Add your own observation of
Naja nana »

Find more photos by Google images search: Google images

Higher TaxaElapidae, Colubroidea, Caenophidia, Alethinophidia, Serpentes, Squamata (snakes)
Subspecies 
Common NamesF: Naja semi-aquatique nain
E: Dwarf Water Cobra 
SynonymNaja nana COLLET & TRAPE 2020
Boulengerina sp. — DOBIEY & VOGEL 2007: 39 
DistributionDemocratic Republic of Congo (Katanga)

Type locality: environs du village de Bokebeni (02°20.260’S, 18°18.430’E, altitude 295 m)  
Reproduction 
TypesHolotype: MNHN-RA 2019.0042 collecté en 2017 dans les par un pêcheur du Lac Maï-Ndombe en République Démocratique du Congo (Figs 4-5).
Paratypes: MNHN 2019.0043-0049, SDC NN.08-10 (10 spécimens), collectés en 2017 par des pêcheurs du Lac Maï-Ndombe près de Bokebeni et des villages voisins. 
DiagnosisDiagnosis: Naja (Boulengerina) nana sp. nov. appartient au genre Naja par sa posture de défense caractéristique et son écaillure céphalique dont notamment l’absence de loréale. Il est caractérisé par la combinaison de caractères suivante : (1) un mode de vie essentiellement aquatique et la disposition en rangs droits des écailles dorsales, ce qui le distingue de toutes les autres espèces du genre Naja à l’exception de Naja annulata et de Naja christyi et le place dans le sous-genre Boulengerina ; (2) une petite taille, au maximum environ un mètre, ce qui le distingue de Naja annulata et de Naja christyi dont la longueur atteint plus de 2,5 m ; (3) une coloration dorsale et ventrale spécifique, avec le dos de couleur noire plus ou moins constellé de petites taches blanches ou jaunâtres, l’abdomen en majeure partie blanchâtre avec chaque écaille ventrale plus ou moins bordée postérieurement de noir et le dessous de la queue noire, alors que Naja annulata est brun clair avec des anneaux sombres et que Naja christyi est brun foncé avec des lignes transverses jaunes à l’avant du corps et qu’aucune de ces deux espèces ne présente une coloration ventrale similaire à celle de Naja nana sp. nov. ; (4) habituellement 19 rangs d’écailles dorsales à mi-corps (rarement 17 ou 18 chez les mâles et 18, 20 ou 21 chez les femelles), au lieu de 17 chez Naja christyi et 21 à 25 chez Naja annulata ; et (5) de 186 à 209 ventrales, dont de 186 à 202 chez les mâles et de 192 à 209 chez les femelles, au lieu de 206 à 221 chez Naja christyi et de 192 à 226 chez Naja annulata.

Comparaison avec d’autres espèces: Dans le sous-genre Boulengerina, Naja nana sp. nov. se distingue facilement de Naja multifasciata qui possède 15 à 17 rangs de dorsales, 153 à 175 ventrales et 30 à 39 sous- caudales (Chippaux & Jackson 2019), au lieu de respectivement 19 à 21, 186 à 209 et 64 à 76 chez Naja nana sp. nov. Les cinq espèces du complexe Naja melanoleuca sont très distinctes, notamment par la disposition oblique de leurs écailles dorsales (droite chez Naja nana sp. nov.) ainsi que par leur mode de vie beaucoup moins aquatique. Naja nana sp. nov. est en revanche très proche de Naja annulata et de Naja christyi par sa morphologie et son régime alimentaire exclusivement piscivore. Il se distingue de ces deux espèces par les caractères suivants : (1) une taille nettement inférieure, presque toujours inférieure à un mètre, avec un maximum de 102 cm au lieu d’environ 280 cm chez Naja annulata (Schmidt 1923, Spawls et al. 2018) et de plus de 250 cm chez plusieurs spécimens de Naja christyi qui ont été conservés au serpentarium du centre antivenimeux de Kinshasa (M. Collet, obs. pers.) ; (2) une coloration spécifique, notamment dorsale, noire tachetée de blanc, au lieu de brun clair avec des anneaux noirs tout le long du corps chez Naja annulata (ou seulement sur une partie du corps chez la sous-espèce N. a. stormsi (Dollo, 1886) du Lac Tanganyika), et uniformément brun foncé avec quelques lignes transversales beige clair à l’avant du corps chez Naja christyi (Figs. 14-16) ; (3) un nombre différent de rangs d’écailles dorsales à mi- corps, habituellement 19 chez Naja nana sp. nov. (rarement 17 chez les mâles et 21 chez les femelles) au lieu de 17 chez Naja christyi et 21 à 25 chez Naja annulata ; (4) un nombre différent d’écailles ventrales, de 186 à 209 chez Naja nana sp. nov. (186 – 202 chez les mâles et 192 – 209 chez les femelles), au lieu de 206 à 221 chez Naja christyi et de 192 à 226 chez Naja annulata (Spawls et al. 2018, Chippaux & Jackson 2019). 
Comment 
EtymologyDu latin nanus, féminin nana, en référence à sa petite taille, jusqu’à environ un mètre seulement, contrairement à Naja annulata et à Naja christyi, les deux autres espèces africaines de najas semi-aquatiques, dont la première atteint 2,8 m de long (Spawls et al. 2018) et la seconde dépasse 2,5 m de long (M. Collet, obs. pers.). 
References
  • COLLET, Marcel & Jean-Francois TRAPE 2020. Une nouvelle et remarquable espèce de naja semi-aquatique (Elapidae, sous-genre Boulengerina Dollo, 1886) de la République Démocratique du Congo. Bull. Soc. Herp. Fr. (2020) 173 : 41-52
  • Dobiey, M. & Vogel, G. 2007. Venomous Snakes of Africa - Giftschlangen Afrikas. Edition Chimaira, Terralog 15, 150 pp. - get paper here
 
External links  
Is it interesting? Share with others:

As link to this species use URL address:

https://reptile-database.reptarium.cz/species?genus=Naja&species=nana

without field 'search_param'. Field 'search_param' is used for browsing search result.



Please submit feedback about this entry to the curator